J + 52 : la vie suit son cours… sans salade d’endives

Rappel :

Le contexte : pourquoi une ostéotomie bimaxillaire ?

Récit de l’Ostéotomie bimaxillaire à J + 0

.

.

L’organisme végétal qui est venu à bout de moi.

Me voilà dix jours après mon dernier article.

Pas grand-chose à dire. L’opération est tout à la fois lointaine et proche.

Lointaine car je mène une vie normale.

Proche car je ne peux pas encore manger tout ce que je veux.

La semaine dernière, j’ai tenté une salade d’endives : un échec cuisant. Je me suis retrouvé à mâchouiller à deux de tension mes endives, sans réussir à les malaxer par ailleurs. C’était très désagréable et j’ai abandonné au bout de deux bouchées (qui m’ont chacune réclamé cinq minutes chrono de mastication).

Pour le reste, je me débrouille. Il n’y a que quelques aliments que je parvenais à manger avec mes bagues, mais plus aujourd’hui : le chocolat très dur, les endives donc, les biscuits durs (que je mange uniquement trempés dans du thé).

Même si j’ai beaucoup plus d’agilité dans les mâchoires, ce genre d’aliments réclame trop de temps et trop de force.

Des fois, quand je parle surtout, ma mâchoire gauche me fait mal, comme si elle partait en vrille sur la gauche. Ce côté est tout rouillé par rapport à l’autre, ça me saoule. J’essaie pourtant de bien mâcher des deux côtés quand je mange !

Niveau sensibilité, il reste des zones bizarres, entre l’insensibilité complète et la sensibilité, de chaque côté des lèvres. Du coup quand je rigole, je les sens et des fois je bug, j’arrête de rire d’un coup – les gens doivent me prendre pour un taré.

Les crochets continuent à me faire chier grave. Je me suis résigné. J’ai rendez-vous chez l’ortho début février, j’espère qu’il va m’annoncer qu’on les enlève le plus vite possible… Je continue à appliquer de la cire sur les crochets des incisives inférieures toutes les nuits. Je ne le fais pas le jour car je passerais toutes mes maigres économies en cire orthodontique, à ce train-là.

 

J’ai eu la visite d’un ami qui ne m’avait pas revu depuis six mois (donc bien avant l’opération). Il n’a vu aucun changement… Voilà quelque chose qui me laisse toujours quelque peu dépité ! Merde, avec tout ce que j’ai souffert, j’aimerais au moins que les gens le voient ! Ha ha ha ! sérieusement !

 

Fin mars je pars une semaine à l’étranger. J’espère que je n’aurai plus ces foutues crochets ! J’espère aussi que je pourrai manger plus de choses, quand on visite un pays, on a envie de goûter toutes les spécialités locales.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s